L’essor des scooters électriques à Paris

A Paris, depuis 2015-2016, le scooter électrique est en pleine croissance. Il y circulait déjà quelques centaines de scooters électriques dont une bonne partie possédaient encore des batteries au plomb puis cela a pris une toute autre tournure avec l’arrivée des scooters électriques en location en libre-accès. Les premiers ont été mis en place par Cityscoot qui a démarré son implantation en Juin 2016.

Un an plus tard, c’est l’arrivée de Coup avec des scooters plus petits et plus puissants. En 2018, ces deux flottes cumulent environ 5 000 scooters (3 400 pour Cityscoot et 1 600 pour COUP).


Il y a aussi la percée du scooter haut de gamme de BMW très puissant et sportif en équivalent 125 cc mais ils très cher (15 400 €) et ne représentent qu’une petite partie du marché. De plus ses lourdes batteries Lithium ne sont pas amovibles, il faut donc disposer d’une prise dans son garage pour les recharger.

Dans le même temps, l’entreprise chinoise NIU (Buffle en Mandarin) déploie ses modèles pratiques et fonctionnels à prix modéré. Ils disposent de batteries au Lithium amovibles.

 

Idem pour les scooters UNU et pour nos scooters 2Twenty dont la commercialisation a démarré l’été 2017 et qui disposent aussi de batteries Lithium. Le scooter 2Twenty mise sur le look rétro inspiré des formes arrondies des années 50.

 


L’expansion à grande échelle peut commencer. Celle-ci est accélérée par des aides locales et nationales, notamment par la Mairie de Paris et la région Ile de France.

De nombreuses entreprises de livraison à domicile passent à l’électrique dont certaines enseignes de livraison de pizza.

Les deux-roues s’électrifient au plus grand bénéfice de nos villes. Ils circulent silencieusement sans polluer. Le silence est d’ailleurs à prendre en considération car les piétons ne les entendent pas venir. Les conducteurs doivent en tenir compte mais c’est exactement la même chose avec les cyclistes, eux non plus ne font pas de bruit et doivent redoubler de précaution avec les piétons.

 

Imaginez nos villes dans quelques années quand les pétarades des scooters auront disparu et que nos deux roues rouleront silencieusement et sans dégagements. Dans le même temps les voitures éléctriques faisant leur percer, c’est toute la ville qui pourra bénéficier d’un niveau sonore beaucoup plus agréable.

Grâce aux scooters en location libre accès, de nombreux parisiens découvrent l’utilisation du 2 roues. Très souvent c’est la première fois qu’ils en font. Ce moyen de transport est pratique, rapide et même agréable surtout les jours de beau temps. Souvent ils décident ensuite de s’acheter leur propre scooter et ils trouvent tout à fait logique de s’acheter un scooter électrique puisque c’est ce qu’ils utilisent. Pour eux pas de retour vers le thermique. Et cette population ne fait que grandir.

Le scooter électrique c’est comme le passage du carnet de note à la tablette. Quand on a franchi le pas on ne revient pas en arrière.
Le 2 roues électrique a de nombreuses vertus pour les grandes villes comme Paris. Tout d’abord c’est un véhicule personnel qui prend peu de place, à la fois quand il roule et quand il se gare. Tout l’inverse de la voiture. Il se faufile facilement dans les encombrements et se gare un peu partout du moment qu’il ne gène pas les piétons (grâce à une certaine tolérance de la part des autorités, il faut l’admettre). Etant électrique il ne fait pas de bruit et ne pollue pas l’atmosphère. Une recharge de batterie ne coûte qu’environ 0,20 € ce qui en fait un des moyens de transport les plus économique. Le scooter électrique parisien a de belles années devant lui.

By |2019-01-04T15:16:52+02:00décembre 11th, 2018|News|